mardi 9 mai 2017

Prochains rendez-vous avec les APACh...

Samedi 13 mai, 11 h à la médiathèque


Vendredi 19 mai, 20 h 30 à la médiathèque,
Échanges autour des 6 livres de la sélection 
Proclamation des résultats des votes 

 

samedi 29 avril 2017




Compte-rendu du club lecture du 21 avril

Prends garde Milena Angus

Résumé

Cet ouvrage offre deux approches, l'une fictionnelle, l'autre historique d'un même fait divers. En 1946, dans les Pouilles, des ouvriers agricoles se révoltent contre l'iniquité des propriétaires fonciers. Les sœurs Porro, quatre femmes aisées, à la vie monotone, sont agressées dans leur palais par la foule de paysans en colère. Deux d'entre elles, Luisa et Carolina, périssent lynchées.

C'est un livre original en deux parties avec deux entrées recto verso :
Une partie romanesque, une partie historique.
Dans l'ensemble nous avons préféré le roman, même s'il a des longueurs, longueurs qui reflètent bien la vie monotone des sœurs Poro , coincées dans le carcan de leurs traditions petites bourgeoises, leur bigoterie, enfermées dans cette vie hors du monde réel.
La partie historique nous a permis de découvrir et de comprendre les événements de 1946 dans les Pouilles.

                                                            Qualité d'écriture 


                                            Intérêt de l’histoire



 

La pyramide des besoins humains Caroline Solé



Résumé
L'ensemble des besoins des êtres humains peut être classé en cinq catégories. Aujourd'hui, cette théorie est le principe d'un nouveau jeu de télé-réalité : La pyramide des besoins humains. Nous sommes 15 000 candidats, et dans cinq semaines il n'en restera plus qu'un. Et moi dans tout ça ? Disons que je m'appelle Christopher Scott. Disons que j'ai dix-huit ans. Que j'habite sur un morceau de carton, dans la rue, à Londres. Enfin, peu importe mon nom, peu importe mon âge. Je suis le candidat no 12 778. Je n'existe pas encore. Mais je risque fort de devenir quelqu'un, et même quelqu'un de célèbre. Et c'est bien ça le pire. Jeunesse à partir de 12 ans.

C'est un livre qui parle de la télé-réalité basée sur la pyramide de Maslow
la pyramide des besoins humains.
Ce texte donne a réfléchir sur les valeurs essentielles de notre vie contemporaine, on l'a trouvé réaliste jusqu’à sa chute.
C'est une belle leçon de vie, digne, pleine d’espoir.
Le début de vie de Christopher est sordide, il est sûrement hors norme face aux autres candidats, mais cette aventure va le faire grandir et commencer a guérir de ses blessures.
Sur les lecteurs présents il y a une lectrice qui n'a pas apprécié ce livre.


Qualité d’écriture et intérêt de l'histoire
    




Pain et tempête Stéfano Benni

Résumé

Face à l’avidité des promoteurs immobiliers et à la passivité d’un maire réformateur qui veut “changer le changement”, Grand-Père Sorcier et son vieux complice Archives partent en guerre au cri de “Pain et tempête !”.
Réunis dans le Bar Sport, le lieu de retrouvailles emblématique de Montelfo, les habitants, sous la conduite de ces deux “héros”, se livrent à un festival de récits où triomphent l’humour et l’imagination, qui constituent le trésor de leur mémoire collective – leur meilleure arme : l’affirmation de leur liberté. Stefano Benni nous entraîne ainsi dans une joyeuse sarabande où nous faisons la connaissance de personnages inoubliables : Trincon Teigneux, les sœurs Aspirines, Maria Sandokan, Simona Beauregard, Hérisson Mainsdor, Bouffi Misère, Alice et Django, Sophronie et Raspoutine, Gégé le berger, sans oublier Fen le Phénomène, “le chien le plus intelligent du monde”, ou le Bienheureux Incliné, “béatifié” après un match de ping-pong épique contre le diable…
Ludique, drôle, à la fois satirique et tendre, frôlant parfois le fantastique,
Pain et tempête joue avec les possibles, mêlant sagesse et folie pour le plus grand plaisir du lecteur.

Nous avons tous été désarçonnés par ce livre, si pour certaines le début était enchanteur, le soufflé est vite retombé !!
Nous avons trouvé qu'il y avait trop de détails, de digressions, de personnages avec des noms trop imagés.
Bref, on s'embrouille dans ce texte qui peut faire penser à un conte. Malgré quelques petites perles il laisse peu de traces dans nos mémoires.
L' « abordage » peut peut-être se faire en lisant un chapitre par jour, et en pensant que ce sont des nouvelles.

Qualité d'écriture :  très difficile d'attribuer un avis

Intérêt de l'histoire :
 

Le désert des Tartares Dino Buzzati

Résumé
Giovanni Drogo a choisi la carrière des armes. Dans une forteresse oubliée, aux confins de la frontière du Nord, il attendra de longues années, face à l'étendue aride, le début d'une guerre improbable. Jusqu'au jour où les mirages du désert s'animeront.
Traduite dans le monde entier, cette vision allégorique saisissante de notre condition, de nos illusions et de nos rêves, est devenue l'un des classiques du XXe siècle.


Ce livre nous a fait penser à un conte initiatique voire à une métaphore, Giovanni Drogo attend longtemps, longtemps... au mauvais endroit ?
Il attend un combat qui ne vient pas et même ce combat, qui va se faire sans lui, se fait -il vraiment ?
Giovanni retranché dans le fort (qui, à lui seul, est un personnage) s’éloigne du monde en a peur, est face à lui même et en plus est trahi par ses pairs.
La puissance de l'écriture nous embarque jusqu’à la fin. L'auteur nous renvoie à la question : qu'ai je fait de ma vie ?
Il y a plusieurs façons de rentrer dans cette lecture, à vous de trouver la vôtre.

                                             Qualité d’écriture :


                                          intérêt de l'histoire :


Le voleur de livres BD Alessandro Tota

Résumé

Dans le Paris des années cinquante, où règnent Sartre et l'existentialisme, nous faisons la connaissance de Daniel Brodin. Daniel aime les livres, au point de les voler. C'est un poète. Du moins le prétend-il. Au café Serbier, fréquenté par la fine fleur de la littérature parisienne, il est prié de déclamer un poème de sa composition. Il choisit un poème italien, pensant qu'il est inconnu de tous.
C'est un plagiat, mais c'est un triomphe. Acclamations du public subjugué. C'est tout soudain la gloire pour Brodin ! Et cette imposture, considérée comme une véritable œuvre d'art, va le faire accepter d'une bande de « débauchés », artistes libertaires, volontairement désœuvrés, délinquants, voleurs, alcooliques, d'où émergent Gilles, la tête pensante, Jean-Michel, la tête de brute, Ed, la tête en l'air, et d'autres encore, tous plus singuliers les uns que les autres.
Et puis il y a Colette, jolie tête bien pleine, dont Daniel tombe amoureux… La gloire de Daniel durera le temps des roses, jusqu'à ce que Jean-Michel le détrône, devenant à son tour la coqueluche du Tout-Paris littéraire. Et quand l'étoile de celui-ci ne brillera plus, il faudra bien se résoudre à vivre d'expédients, et les choses iront en se gâtant…

Nous n'avons pas aimé cette BD, le dessin nous est apparu faible, voir parfois il a été difficile de reconnaître les personnages d'une page à l'autre.
Et lui avoir fait le visage de Depardieu a perturbé au moins une lectrice.
Nous n'avons pas eu de sympathie pour Daniel Brodin, le voleur de livres qui se veut poète, intellectuel, provocateur, révolutionnaire... Nous n'avons pas compris pourquoi cet homme se met en scène comme cela, nous l'avons vu comme un petit bourgeois inconsistant qui veut sortir de son monde.


 
Qualité d'écriture et  intérêt de l'histoire :




Mais lors de notre échange un de nos lecteurs nous a expliqué que cette histoire était sans doute liée au mouvement « Happening » des années 60.
Avec cet angle-là notre regard sur cette BD change.